24,25, 26 et 27 Mai 1990

Voyage en Provence ( suite ): Dès lors les difficultés étaient achevées et chacun d'entre nous en a pris conscience quand nous avons croisé des promeneurs en chaussures légères.
Encore quelques kilomètres tranquilles, puis le temps d'un bain ou une visite en ville avant de rejoindre le car qui nous conduit au VVF.
Non seulement un succulent repas nous y attend, mais en plus du spectacle de danses prévu, un mini bal organisé par Robert, achève cette journée bien remplie
Et voici déjà le Dimanche.
Très tôt, trop tôt, tout le monde s'active pour le départ et s'engouffre dans le car qui doit nous reconduire à Toulouse. Mais la Provence est belle, et nous ne saurions la quitter sans faire halte aux Baux du même nom.
La ville morte, citadelle imprenable maintes fois vaincue, rasée, reconstruite puis ruinée retient plus notre attention que le village magnifiquement restauré mais livré aux marchands du temple et embaumé par les brûle parfums et les merguez frites.
Encore un saut de puce au passage à Fonvieille, un regard sur le Moulin de Daudet. Et à travers la Camargue, ses rizières et ses Taureaux voici Aigues-Mortes avec ses remparts, l'ombre de Saint-Louis, sa foule, ses cafés, sa bimbeloterie.
Il faut hélas abréger cette visite, car le week-end ne fait que commencer et notre première étape est encore lointaine.
Désormais c'est le rush final, via Montpellier et son quartier néoclassique en béton armé.
Puis durant la monotone autoroute jusqu'au péage, chants, rires, plaisanteries concluent que ce voyage a fortement dynamisé notre petite équipe.
Enfin c'est l'heure de l'envol vers nos nids, fourbus mais heureux.
Pierre CHARDON


Voyage en Provence
( Groupe des non randonneurs )

Vendredi 25 Mai : Nous restons 26 à ne pas suivre Denis et ses "Grimpeurs" dans la grande randonnée de 15 km. autour de l'l'Ile. Après une traversée des plus agréables à bord de "Vision sous Marine", le pied sur la terre ferme, nous nous séparons d'eux.
Consigne est donnée à notre petit groupe de se retrouver à 12 heures à l'embarcadère pour le retour. Chacun est libre de flaner à sa guise : Pour beaucoup ce sera la visite de petite église du village dédiée à Sainte Anne patronne des pêcheurs. A l'intérieur un curieux chemin de croix en bois de merisier exécuté au couteau par un soldat retient notre attention !
> Pourquoi pas, nous aussi, une mini randonnée ? Ce sera le phare situé à 83 mètres d'altitude. A peu près vingt minutes de marche! Ca monte, le chemin est ombragé, encore un petit effort, notre but est atteint nous profitons d'un très beau panorama sur presque la totalité de l'Ile

Il faut redescendre; petites emplettes sur le marché de la place, et c'est l'heure du retour. Tout le monde est présent; mais hélas pas de bateau à l'horizon!!! Un léger retard de trois quarts d'heure de "Vision sous Marine" l'attente se passe dans la bonne humeur, et la traversée en sens inverse se fera en un quart d'heure; A la "Tour Fondue" dés notre descente nous avons les excuses du responsable de la compagnie de navigation.

Léger pique-nique dans le parc du VVF .
Vers 15 heures, départ du car, il fait toujours trés beau, nous longeons le littoral pour rejoindre Toulon et prendre d'assaut le Mont Faron. Pour nous cela se fera par le téléphérique. Laissons le vestige de côté, et admirons Toulon à nos pieds et son imprenable rade. Véritable carte postale. A voir la petite église, le Mémorial du débarquement, promenade sous les allées de Pins. Il est 17 heures, il faut redescendre.

Retour par la voie rapide, nous rejoigons Giens et notre VVF.
Retrouvailles avec nos grands randonneurs. Au menu une bonne soupe de poissons bien "Rouillée" redonne vigueur à tout le monde, toujours dans une joyeuse ambiance.

Samedi 26 Mai : 8 h.30 tout le monde est présent au car, nous partons vers Cassis célébré par Mistral.


Nouvelle séparation avec le groupe de Denis, pour eux ce sera par le G.R. qu'ils visiteront les trois fam euses Calanques. Pour les 29 que nous sommes, c'est par le bateau, sur une mer calme et magnifique soleil que nous visiterons ses baies étroites et profondes aux versants rocheux qui tombent à pic dans la mer.

D'anciennes carrières abandonnées servent de solarium aux nombreux estivants; avec ou sans maillot! l'important c'est la "bronzette.

Vers 15 heures, départ du car, il fait toujours trés beau, nous longeons le littoral pour rejoindre Toulon et prendre d'assaut le Mont Faron. Pour nous cela se fera par le téléphérique. Laissons le vestige de côté, et admirons Toulon à nos pieds et son imprenable rade. Véritable carte postale. A voir la petite église, le Mémorial du débarquement, promenade sous les allées de Pins. Il est 17 heures, il faut redescendre.

Retour par la voie rapide, nous rejoigons Giens et notre VVF.
Retrouvailles avec nos grands randonneurs. Au menu une bonne soupe de poissons bien "Rouillée" redonne vigueur à tout le monde, toujours dans une joyeuse ambiance.

Samedi 26 Mai : 8 h.30 tout le monde est présent au car, nous partons vers Cassis célébré par Mistral.
Nouvelle séparation avec le groupe de Denis, pour eux ce sera par le G.R. qu'ils visiteront les trois fameuses Calanques. Pour les 29 que nous sommes, c'est par le bateau, sur une mer calme et magnifique soleil que nous visiterons ses baies étroites et profondes aux versants rocheux qui tombent à pic dans la mer.

D'anciennes carrières abandonnées servent de solarium aux nombreux estivants; avec ou sans maillot! l'important c'est la "bronzette.

Impressionnant l'escalade de certaines falaises de plus de 130 mètres de hauteur pratiquées par de jeunes gens téméraires, véritable chapelet humain suspendu dans le vide! Grande est notre surprise, du bateau nous apercevons la "Cordée" de Denis, ovations de part et d'autre; impossible de passer inaperçus, par les autres passagers "Halte-là, les Toulousains sont-là".

Très jolie la Calanque de Port Pin avec sa petite plage de 30 mètres de large et bordée d'une mini forêt.
Après 45 minutes de promenade en mer, nous rejoignons le quai.
Après midi libre, le principal se retrouver randonneurs et non randonneurs à 17 heures au car.
A quelques minutes prés, l'horaire est respecté par tous

Ensemble nous terminons notre quatrième journée Provençale sans oublier ce jour de fête des mères.
Avec Pilar je remercie tous nos amis pour la compréhension, la patience et la gentillesse dont ils ont fait preuve à notre égard.
Annette CASTELLE